La biodiversité en Poitou-Charentes

     
Accueil > Compte Rendu de la thèse de Biologie Animale soutenue le 10 janvier 1997 et (...)
Catalogue des études portant sur le patrimoine naturel en Poitou-Charentes
Etude n° 244

Compte Rendu de la thèse de Biologie Animale soutenue le 10 janvier 1997 et intitulée : "Variabilité morphométrique et génétique des populations de l'Ecrevisse à pattes blanches, {Austropotamobius pallipes} : implications géographiques.


Thème(s) :

Faune, Milieux et habitats,

Mots-clés :

Thématiques : ADN mitochondrial, variabilité génétique, Crustacés, zones humides et milieux aquatiques continentaux
Géographiques : Vienne, Poitou-Charentes, Réserve Naturelle du Pinail

Espèce(s) concernée(s) :

Ecrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes)

Type étude :

Etude génétique

Objectif(s) de l'étude :

Etude détaillée de la variabilité des populations afin de mieux se rendre compte de la répartition de celles-ci.

Eléments de contenu :

Depuis quelques décennies, on assiste à une érosion de notre patrimoine astacicole due principalement d’une part, à une détérioration de la qualité de l’eau et du milieu, et d’autre part, à l’introduction d’écrevisses exotiques. Cette régression alarmante d’A. pallipes en fait donc une espèce en danger, d’où l’intérêt de mettre en oeuvre un programme pour sa sauvegarde. Outre les mesures de protection des populations existantes, ce programme doit également envisager des tentatives de repeuplement des cours d’eau jugés propices à l’établissement durable d’une population. Cependant, le repeuplement soulève la question quant au choix des populations susceptibles de fournir des individus pour ces introductions. C’est dans un tel contexte qu’a été conduite cette étude qui s’attache à mettre en évidence la variabilité génétique de l’Ecrevisse à pattes blanches à l’échelle européenne, nationale et régionale.

Résultats :

Concernant le Poitou-Charentes, l’étude révèle l’existence de trois types d’individus (haplotypes) au sein des populations étudiées. Deux haplotypes avec une faible variabilité génétique sont caractéristiques des individus recensés dans les cours d’eau tandis que le troisième est spécifique aux individus provenant du Pinail. Les animaux abrités par les mares du Pinail peuvent donc être considérés comme des écotypes (adaptations résultantes des pressions de sélection du milieu) ou provenant d’une introduction à partir d’individus issus d’une autre région (= stock différencié de celui du système hydrographique régional).

Date de publication :

1997

Perspective(s) d’application :

Mise en place d’un programme de sauvegarde de l’Ecrevisse à pattes blanches.


Nombre de pages :
12 pages

Auteurs :

Frédéric GRANDJEAN

Auteur(s) moral(aux) :

Laboratoire de Génétique et Biologie des Populations de Crustacés - <abbr title="Unité Mixte de RechercheUMR CNRS 6556



Lien vers le Répertoire des Acteurs :

Maître(s) d'ouvrage :

Laboratoire de Génétique et Biologie des Populations de Crustacés - <abbr title="Unité Mixte de RechercheUMR CNRS 6556



Lien vers le Répertoire des Acteurs :

Consultation de l’étude :

Lieu de Consultation :
GEREPI
Moulin de Chitré
86210 VOUNEUIL SUR VIENNE
Tél : 05 49 02 33 47
sur rendez-vous

Destinataire(s) :


- gestionnaires des milieux naturels
- associations de protection de la nature
- ...

Confidentialité :

Non confidentiel

 
Glossaire | Mentions Légales | Conditions d’utilisations